L'Œil ivre - Association Mozaic
16386
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16386,bridge-core-2.6.0,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-24.5,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.5.0,vc_responsive

L’Œil ivre

OCTOBRE 2022

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Balade naturaliste de la Colle Noire et spectacle
« Underground » de la Compagnie L’oeil Ivre
Après une balade animée par un éco-garde de la Métropole TPM sur le sentier Jean-François Jubé, à la
découverte de la végétation endémique et spécifique, le public sera amené sur le lieu du spectacle
« Underground », solo chorégraphique et sonore.
C’est une pièce sur la mémoire des lieux, des paysages, une tentative de surgissement du vivant présent
sous nos pieds.
Tout commence autour d’un trou : un homme, Romain Bertet, est planté là, la tête entièrement enterrée.
C’est un corps sans tête, à la présence trouble : ici et ailleurs à la fois.
Il bouge comme si rien ne le gênait de ce monde à l’envers. D’ailleurs est-ce bien lui qui est à l’envers ?
Informations :
Le public est attendu à l’entrée du parking Fort de la Gavaresse.
Balade de 2h environ, peu de dénivelé, prévoir des chaussures adaptées et de l’eau.
Niveau de difficulté : facile.
Activité sous réserve des conditions météorologiques.
Réservations OBLIGATOIRES : environnement@metropoletpm.fr / 04.94.93.38.96

2 OCTOBRE 2022

16H

LA COLLE NOIRE, LE PRADET

ÉVÉNEMENTS PASSÉS 2022

SEPTEMBRE 2022

RÉSIDENCE – LE GLANEUR

 

Pour la prochaine création de l’œil ivre, Romain Bertet se plonge dans l’univers du cinéma. A partir de bouts de films, de musiques, de phrases, Le Glaneur créé une danse hybride et polymorphe.
« Mais peut-être qu’au bout, ce qui me tient à cœur est plus profond. Peut-être même plus politique. Ce serait de questionner la possibilité de faire une création avec des restes et des rebuts. En bref d’assumer de faire du neuf en passant uniquement par un recyclage de l’ancien. »

5-9 SEPTEMBRE 2022

LE VOLATIL, TOULON

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol.
Son corps étendu. Son corps sans tête.
Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné. Changer de sens, au niveau physique, sanguin, pour tenter une inversion du regard. Laisser apparaitre ce qui se découvre dans le trouble de la disparition.Solo – 35 minutes

10 SEPTEMBRE 2022

16H

DOMAINE DE RIVOIRANCHE, SAINT-PAUL-LES-MONESTIER

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol.
Son corps étendu. Son corps sans tête.

Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné. Changer de sens, au niveau physique, sanguin, pour tenter une inversion du regard. Laisser apparaitre ce qui se découvre dans le trouble de la disparition.

Solo – 35 minutes

Dans le cadre des Journées du Patrimoine

17 SEPTEMBRE 2022

18H

THEATRE DE CHATILLON

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol.
Son corps étendu. Son corps sans tête.

Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné. Changer de sens, au niveau physique, sanguin, pour tenter une inversion du regard. Laisser apparaitre ce qui se découvre dans le trouble de la disparition.

Solo – 35 minutes

Dans le cadre des Journées du Patrimoine

18 SEPTEMBRE 2022

16H

THEATRE DE CHATILLON

JUILLET 2022

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol. Son corps étendu. Son corps sans tête. Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné.

1 JUILLET 2022

19H30

CITE DES ARTS DE LA RUE, MARSEILLE

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol. Son corps étendu. Son corps sans tête. Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné.

2 JUILLET 2022

19H30

CITE DES ARTS DE LA RUE, MARSEILLE

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol. Son corps étendu. Son corps sans tête. Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné.

3 JUILLET 2022

12H30

CITE DES ARTS DE LA RUE, MARSEILLE

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol. Son corps étendu. Son corps sans tête. Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné.

9 JUILLET 2022

17H30

LE BON ACCUEIL, RENNES

©Yves Petit

SPECTACLE – UNDERGROUND

 

Là devant nous, un homme est allongé, la tête plantée dans le sol. Son corps étendu. Son corps sans tête. Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, Underground conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné.

10 JUILLET 2022

17H30

LE BON ACCUEIL, RENNES

MARS 2022

©L'œil ivre

RÉSIDENCE – LE GLANEUR

 

Forme nomade pensée pour un développement territorial, ce solo pourra être présenté dans les établissements scolaires, les hôpitaux, les centres de détention, et dans tous les espaces non-théâtraux qui veulent diffuser de la danse.
Le glaneur sera un solo d’une trentaine de minutes autour du récit d’un homme obnubilé par l’idée de rejouer éternellement tous les films qui l’ont marqué. Quête d’une existence en se fondant dans les pas d’un autre, phantasme enfantin d’être au centre de la scène, revendication de la pluralité de notre personnalité, Le Glaneur sera une ode au pastiche et à l’appropriation.

28 MARS-8 AVRIL 2022

LE VOLATIL, TOULON

FÉVRIER 2022

©JérémyPaulin

SPECTACLE – ALCHIMIE

 

Romain Bertet et Marie-Laure Caradec nous immergent dans l’imaginaire de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Sur scène, une multitude de bougies allumées situe d’emblée le duo sous le signe du feu. Dans leurs face-à-face, dans leurs frôlements de la flamme, les deux danseurs se livrent à une expérience de la combustion de la parole par le mouvement, de la métamorphose de l’effort en ferveur, de la fonte des corps l’un dans l’autre. Le déplacement du binôme est continu, les corps en éternel devenir, prêts pour un ultime ébat ou un dernier combat. Entrant en résonnance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite, le couple s’éprouve, fusionne les genres, s’embrase jusqu’à ce que chacun consume tout ce qui le fait vivre : ses rêves, ses colères, ses espoirs, ses croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Rien qu’un tas de cendres.

 

Dans le cadre du festival Pays de Danse.

1er FÉVRIER 2022

20H

THÉÂTRE DE LIÈGE, BELGIQUE

©Maëlle Poésy

SPECTACLE – ALCHIMIE

 

Pour cette nouvelle création, le chorégraphe et danseur Romain Bertet a pris le geste et le mouvement comme préoccupations premières, l’alchimie évoquant pour lui la matière mobile, volatile, mouvante. Sur scène, il traverse cette épreuve du feu avec la danseuse Marie-Laure Caradec.
Dans un dispositif scénographique constitué d’une multitude de bougies, il·elle·s déroulent une partition de gestes extrêmement précis, le couple joue avec le feu et choisit de s’éprouver totalement en plongeant à l’intérieur des flammes.
Un spectacle chorégraphique exalté, qui plonge intensément dans l’imaginaire de l’incandescence, pour y trouver de quoi nourrir toutes les formes d’ardeur, de désir, de passion et d’exaltation.

11 FÉVRIER 2022

18H

CDCN LES HIVERNALES, AVIGNON

©JérémyPaulin

SPECTACLE – ALCHIMIE

 

Romain Bertet et Marie-Laure Caradec nous immergent dans l’imaginaire de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Sur scène, une multitude de bougies allumées situe d’emblée le duo sous le signe du feu. Dans leurs face-à-face, dans leurs frôlements de la flamme, les deux danseurs se livrent à une expérience de la combustion de la parole par le mouvement, de la métamorphose de l’effort en ferveur, de la fonte des corps l’un dans l’autre. Le déplacement du binôme est continu, les corps en éternel devenir, prêts pour un ultime ébat ou un dernier combat. Entrant en résonnance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite, le couple s’éprouve, fusionne les genres, s’embrase jusqu’à ce que chacun consume tout ce qui le fait vivre : ses rêves, ses colères, ses espoirs, ses croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Rien qu’un tas de cendres.

 

Dans le cadre du festival Pays de Danse.

22 FÉVRIER 2022

19H

THÉÂTRE DURANCE, CHÂTEAU-ARNOUX-SAINT-AUBAN

©Maëlle Poésy

SPECTACLE – ALCHIMIE

 

Des dizaines de bougies allumées sur le plateau placent d’emblée ce duo sous le signe du feu. Embrasement d’un couple, combustion du désir, fonte des corps l’un dans l’autre, Alchimie est une plongée dans l’imaginaire de la flamme et de l’incandescence. Pour cette nouvelle création, le chorégraphe et danseur Romain Bertet a pris le geste et le mouvement comme préoccupations premières, l’alchimie évoquant pour lui la matière mobile, volatile, mouvante. Sur scène, il traverse cette épreuve du feu avec la danseuse Marie-Laure Caradec. Leurs deux corps se meuvent, se font face, fusionnent, se transforment. Ce sont des corps sans cesse en devenir. « Nous chercherons ensemble à déplacer l’autre, en même temps que l’autre nous déplace, dans un rituel de combustion du masculin et du féminin, vers une fusion des genres » explique le chorégraphe. Le duo de danseurs se frotte à la flamme. Il y a quelque chose de la transe chamanique, de la conjuration du feu par la danse. D’ailleurs la danse n’a-t-elle pas été perçue de tout temps comme l’incarnation du feu qui habite le corps ?

25 FÉVRIER 2022

20H

TDB, BRIANÇON

©L'œil ivre

RÉSIDENCE – LE GLANEUR

 

Forme nomade pensée pour un développement territorial, ce solo pourra être présenté dans les établissements scolaires, les hôpitaux, les centres de détention, et dans tous les espaces non-théâtraux qui veulent diffuser de la danse.
Le glaneur sera un solo d’une trentaine de minutes autour du récit d’un homme obnubilé par l’idée de rejouer éternellement tous les films qui l’ont marqué. Quête d’une existence en se fondant dans les pas d’un autre, phantasme enfantin d’être au centre de la scène, revendication de la pluralité de notre personnalité, Le Glaneur sera une ode au pastiche et à l’appropriation.

28 FÉV.-11 MARS 2022

LE VOLATIL, TOULON

JANVIER 2022

©Maëlle Poésy

RÉSIDENCE – ALCHIMIE

 

Duo pour deux corps et une multitude de bougies. Alchimie est un duo qui part de l’imaginaire de la flamme, de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Dans un dispositif scénographique constitué d’une multitude de bougies, une danseuse et un danseur déroulent une partition de gestes extrêmement précis dont eux seuls connaissent la signification.
Entrant en résonance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite au milieu de cet espace en flammes, ils s’éprouvent jusqu’à brûler tout ce qui les fait vivre : leurs rêves, leurs colères, leurs espoirs, leurs croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Ou du moins, plus qu’un beau tas de cendres.

3-20 JANVIER 2022

KLAP-MAISON POUR LA DANSE, MARSEILLE

©Maëlle Poésy

SPECTACLE – ALCHIMIE

 

Duo pour deux corps et une multitude de bougies. Alchimie est un duo qui part de l’imaginaire de la flamme, de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Dans un dispositif scénographique constitué d’une multitude de bougies, une danseuse et un danseur déroulent une partition de gestes extrêmement précis dont eux seuls connaissent la signification.
Entrant en résonance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite au milieu de cet espace en flammes, ils s’éprouvent jusqu’à brûler tout ce qui les fait vivre : leurs rêves, leurs colères, leurs espoirs, leurs croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Ou du moins, plus qu’un beau tas de cendres.

 

En co-accueil avec le ZEF, scène nationale de Marseille.

20 ET 21 JANVIER 2022

20H

KLAP-MAISON POUR LA DANSE, MARSEILLE

©Maëlle Poésy

SPECTACLE – ALCHIMIE

 

Duo pour deux corps et une multitude de bougies. Alchimie est un duo qui part de l’imaginaire de la flamme, de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Dans un dispositif scénographique constitué d’une multitude de bougies, une danseuse et un danseur déroulent une partition de gestes extrêmement précis dont eux seuls connaissent la signification.
Entrant en résonance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite au milieu de cet espace en flammes, ils s’éprouvent jusqu’à brûler tout ce qui les fait vivre : leurs rêves, leurs colères, leurs espoirs, leurs croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Ou du moins, plus qu’un beau tas de cendres.

26 ET 27 JANVIER 2022

19H

SCÈNE NATIONALE CHÂTEAUVALLON-LIBERTÉ, TOULON

ÉVÉNEMENTS PASSÉS 2021

OCTOBRE 2021

© Yves Petit

SPECTACLE – Underground

 

Tout commence autour d’un trou : un homme est planté là, dans le sable, la tête entièrement enterrée. C’est un corps sans tête, à la présence trouble. Il bouge comme si rien ne le gênait de ce monde à l’envers. D’ailleurs est-ce bien lui qui est à l’envers ? Underground, c’est une inversion du corps pour un retournement du regard, une manière de disparaître pour se rendre plus visible, un cri calme et muet : jusqu’où sommes-nous prêts à refuser de voir ce qui se passe sous nos yeux ?

 

Dans le cadre du festival Panique au Dancing.

2 OCTOBRE 2021

14H

PORT-BOINOT, NIORT

©Charles Périchaud

RÉSIDENCE – Alchimie

 

Alchimie est un duo qui part de l’imaginaire de la flamme, de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Dans un dispositif scénographique constitué d’une multitude de bougies, une danseuse et un danseur déroulent une partition de gestes extrêmement précis dont eux seuls connaissent la signification.
Entrant en résonance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite au milieu de cet espace en flammes, ils s’éprouvent jusqu’à brûler tout ce qui les fait vivre : leurs rêves, leurs colères, leurs espoirs, leurs croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Ou du mois, plus qu’un beau tas de cendres.

4-15 OCTOBRE 2021

CDCN LES HIVERNALES, AVIGNON

©Charles Périchaud

SORTIE DE RÉSIDENCE – Alchimie

 

Présentation publique dans le cadre du temps fort « le parcours de l’art ». Alchimie est un duo qui part de l’imaginaire de la flamme, de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Dans un dispositif scénographique constitué d’une multitude de bougies, une danseuse et un danseur déroulent une partition de gestes extrêmement précis dont eux seuls connaissent la signification.
Entrant en résonance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite au milieu de cet espace en flammes, ils s’éprouvent jusqu’à brûler tout ce qui les fait vivre : leurs rêves, leurs colères, leurs espoirs, leurs croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Ou du mois, plus qu’un beau tas de cendres.

14 OCTOBRE 2021

19H

CDCN LES HIVERNALES, AVIGNON

©Charles Périchaud

RÉSIDENCE – Alchimie

 

Alchimie est un duo qui part de l’imaginaire de la flamme, de l’incandescence des corps et de l’ardeur des désirs. Dans un dispositif scénographique constitué d’une multitude de bougies, une danseuse et un danseur déroulent une partition de gestes extrêmement précis dont eux seuls connaissent la signification.
Entrant en résonance autant qu’en contradiction, en appui autant qu’en fuite au milieu de cet espace en flammes, ils s’éprouvent jusqu’à brûler tout ce qui les fait vivre : leurs rêves, leurs colères, leurs espoirs, leurs croyances… Jusqu’à ce qu’il ne reste rien. Ou du mois, plus qu’un beau tas de cendres.

25-29 OCTOBRE 2021

LE ZEF, SCÈNE NATIONALE DE MARSEILLE

SEPTEMBRE 2021

©Maëlle Poésy

RÉSIDENCE – Alchimie

 

Un homme et une femme choisissent de s’éprouver totalement, en se mettant au milieu des flammes. Littéralement. Pour un dernier ébat ou un dernier combat.
Brûler, s’enflammer et se consumer entièrement. Sans penser à ce qu’il restera de cette combustion. Ou plutôt sans le craindre.
Car ils le savent déjà : à la fin, ils seront en cendres, personnages carbonisés dans leur fiction et danseurs épuisés dans le réel. Mais peu importe. Tout cela n’a pas d’importance maintenant. Ce qui compte, c’est cet instant qui se prépare, cet embrasement à venir, cette flamme, enfin.

Partant d’une installation avec 50 bougies allumées au plateau, Alchimie creusera la notion d’ardeur : ardeur du désir, ardeur de la lutte, ardeur de l’effort.

Ce sera une plongée dans cet imaginaire de l’incandescence, de tous les mouvements qui brûlent (mouvements du corps, mouvements sociaux,…), de tous ces désirs qui embrasent (physiques, artistiques, sexuels, politiques,…)

31 AOÛT-10 SEPT.

CHÂTEAUVALLON, SCÈNE NATIONALE, OLLIOULES

© Yves Petit

SPECTACLE – Underground

 

Tout commence autour d’un trou : un homme est planté là, dans le sable, la tête entièrement enterrée. C’est un corps sans tête, à la présence trouble. Il bouge comme si rien ne le gênait de ce monde à l’envers. D’ailleurs est-ce bien lui qui est à l’envers ? Underground, c’est une inversion du corps pour un retournement du regard, une manière de disparaître pour se rendre plus visible, un cri calme et muet : jusqu’où sommes-nous prêts à refuser de voir ce qui se passe sous nos yeux ?

 

Dans le cadre des 10 ans du Liberté. Une programmation de la scène nationale Châteauvallon-Liberté.

11 SEPTEMBRE 2021

17H

PLAGE PIPADY, TOULON

PERFORMANCE – Apnée haute

 

Inaugurée le 21 juin dernier, l’œuvre éphémère de Tadashi Kawamata est saluée avant son démantèlement fin septembre par une lecture de Charles Berling et une performance de Romain Bertet et Alexandre Régis.

 

Dans le cadre du finissage de l’installation monumentale Déplacement de Tadashi Kawamata. Une programmation de la scène nationale Châteauvallon-Liberté.

24 SEPTEMBRE 2021

19H

PLACE MONSENERGUE, TOULON

JUILLET 2021

© Eric Petit

SPECTACLE – Underground

 

Underground est un solo d’une trentaine de minutes conçu pour les espaces extérieurs, dans lequel Romain Bertet évolue la tête sous terre pendant toute la durée du spectacle. Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, cette pièce conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné. Pour accompagner cette performance physique, un dispositif sonore enterré donne à entendre la création sonore d’Eric Petit et les textes spécialement écrits par Samuel Gallet.

 

Une programmation du Manège, scène nationale de Reims.

10 JUILLET 2021

16H

11 JUILLET 2021

17H

PARC DE LA PATTE D'OIE, REIMS

© Eric Petit

SPECTACLE – Underground

 

Underground est un solo d’une trentaine de minutes conçu pour les espaces extérieurs, dans lequel Romain Bertet évolue la tête sous terre pendant toute la durée du spectacle. Entre tentative de soulèvement et exploration du monde-souterrain, cette pièce conduit le spectateur dans le vertige d’un monde retourné. Pour accompagner cette performance physique, un dispositif sonore enterré donne à entendre la création sonore d’Eric Petit et les textes spécialement écrits par Samuel Gallet.

 

Dans le cadre du festival « Un air de danse » du Pavillon Noir CCN.

16 JUILLET 2021

17H ET 21H

PARC JOURDAN, AIX-EN-PROVENCE

©Maëlle Poésy

RÉSIDENCE – Alchimie

 

Un homme et une femme choisissent de s’éprouver totalement, en se mettant au milieu des flammes. Littéralement. Pour un dernier ébat ou un dernier combat.
Brûler, s’enflammer et se consumer entièrement. Sans penser à ce qu’il restera de cette combustion. Ou plutôt sans le craindre.
Car ils le savent déjà : à la fin, ils seront en cendres, personnages carbonisés dans leur fiction et danseurs épuisés dans le réel. Mais peu importe. Tout cela n’a pas d’importance maintenant. Ce qui compte, c’est cet instant qui se prépare, cet embrasement à venir, cette flamme, enfin.

Partant d’une installation avec 50 bougies allumées au plateau, Alchimie creusera la notion d’ardeur : ardeur du désir, ardeur de la lutte, ardeur de l’effort.

Ce sera une plongée dans cet imaginaire de l’incandescence, de tous les mouvements qui brûlent (mouvements du corps, mouvements sociaux,…), de tous ces désirs qui embrasent (physiques, artistiques, sexuels, politiques,…)

22-27 JUILLET 2021

CHÂTEAUVALLON, SCÈNE NATIONALE, OLLIOULES

JUIN 2021

© Éric Petit

SPECTACLE – Underground

 

 Underground est un solo chorégraphique et sonore qui se joue en extérieur.
C’ est une pièce sur la mémoire des lieux, des paysages, une tentative de surgissement du vivant présent sous nos pieds.
Tout commence autour d’un trou: un homme est planté là, la tête entièrement enterrée.
C’est un corps sans tête, à la présence trouble: ici et ailleurs à la fois.
Il bouge comme si rien ne le gênait de ce monde à l’envers.
D’ailleurs est-ce bien lui qui est à l’envers ?

12 et 13 JUIN 2021

11H

Festival d'Uzès, CDCN Uzès Gard Occitanie

© Éric Petit

SPECTACLE – Underground

 

 Underground est un solo chorégraphique et sonore qui se joue en extérieur.
C’ est une pièce sur la mémoire des lieux, des paysages, une tentative de surgissement du vivant présent sous nos pieds.
Tout commence autour d’un trou: un homme est planté là, la tête entièrement enterrée.
C’est un corps sans tête, à la présence trouble: ici et ailleurs à la fois.
Il bouge comme si rien ne le gênait de ce monde à l’envers.
D’ailleurs est-ce bien lui qui est à l’envers ?

15 et 17 JUIN 2021

19H

Le ZEF, scène nationale de Marseille

© Éric Petit

SPECTACLE – Underground

 

 Underground est un solo chorégraphique et sonore qui se joue en extérieur.
C’ est une pièce sur la mémoire des lieux, des paysages, une tentative de surgissement du vivant présent sous nos pieds.
Tout commence autour d’un trou: un homme est planté là, la tête entièrement enterrée.
C’est un corps sans tête, à la présence trouble: ici et ailleurs à la fois.
Il bouge comme si rien ne le gênait de ce monde à l’envers.
D’ailleurs est-ce bien lui qui est à l’envers ?

25 et 26 JUIN 2021

Festival Jours de danse, Besançon

AVRIL 2021

RÉSIDENCE – LE GLANEUR

 

Nous sommes tous des êtres de fictions. Nous traversons au fil de notre vie une multiplicité d’histoires et de récits qui forgent notre pensée, nos goûts, nos mots, nos réactions, nos attitudes. Nous écoutons des émissions de radios, regardons des films et des séries,nous vivons avec des voix et des présences, nous peuplons le monde d’êtres que nous pensons connaître sans les avoir jamais vu. Ce sont ces présences que Romain convoque dans ce spectacle. A partir de bouts de film, de différents extraits empruntés à notre fond culturel commun, Romain se crée un monde exclusivement fictif. Comme un DJ le ferait avec du son, il sample les voix des films qui l’ont marqué, s’approprie les personnages qu’il aurait voulu être, s’amuse à faire parler à distance des êtres qui n’ont jamais existé. Il finit par appliquer à la création une question très actuelle : si tout a déjà été fait artistiquement, la seule question pour faire du neuf aujourd’hui n’est-elle pas d’assumer un recyclage radical de l’ancien ?

5-9 AVRIL 2021

LE BOIS DE L'AUNE, AIX-EN-PROVENCE

MARS 2021

RÉSIDENCE – Alchimie

 

Un homme et une femme choisissent de s’éprouver totalement, en se mettant au milieu des flammes. Littéralement. Pour un dernier ébat ou un dernier combat.
Brûler, s’enflammer et se consumer entièrement. Sans penser à ce qu’il restera de cette combustion. Ou plutôt sans le craindre.
Car ils le savent déjà : à la fin, ils seront en cendres, personnages carbonisés dans leur fiction et danseurs épuisés dans le réel. Mais peu importe. Tout cela n’a pas d’importance maintenant. Ce qui compte, c’est cet instant qui se prépare, cet embrasement à venir, cette flamme, enfin.

Partant d’une installation avec 50 bougies allumées au plateau, Alchimie creusera la notion d’ardeur : ardeur du désir, ardeur de la lutte, ardeur de l’effort.

Ce sera une plongée dans cet imaginaire de l’incandescence, de tous les mouvements qui brûlent (mouvements du corps, mouvements sociaux,…), de tous ces désirs qui embrasent (physiques, artistiques, sexuels, politiques,…)

3-17 MARS 2021

LE ZEF, SCÈNE NATIONALE DE MARSEILLE

JANVIER 2021

RÉSIDENCE – Alchimie

 

Un homme et une femme choisissent de s’éprouver totalement, en se mettant au milieu des flammes. Littéralement. Pour un dernier ébat ou un dernier combat.
Brûler, s’enflammer et se consumer entièrement. Sans penser à ce qu’il restera de cette combustion. Ou plutôt sans le craindre.
Car ils le savent déjà : à la fin, ils seront en cendres, personnages carbonisés dans leur fiction et danseurs épuisés dans le réel. Mais peu importe. Tout cela n’a pas d’importance maintenant. Ce qui compte, c’est cet instant qui se prépare, cet embrasement à venir, cette flamme, enfin.

Partant d’une installation avec 50 bougies allumées au plateau, Alchimie creusera la notion d’ardeur : ardeur du désir, ardeur de la lutte, ardeur de l’effort.

Ce sera une plongée dans cet imaginaire de l’incandescence, de tous les mouvements qui brûlent (mouvements du corps, mouvements sociaux,…), de tous ces désirs qui embrasent (physiques, artistiques, sexuels, politiques,…)

4-10 JANV. 2021

LE ZEF, SCÈNE NATIONALE DE MARSEILLE